L'arthrose du genou

Définition

L’arthrose du genou est extrêmement répandue dans la population : elle touche 30% des gens âgés de plus de 60 ans, en majorité des femmes.
L’arthrose est liée à la dégénérescence progressive du cartilage. Lorsque le cartilage est détruit, l’os frotte contre l’os, ce qui engendre des douleurs, une boiterie, une limitation du périmètre de marche et un handicap important dans la vie de tous les jours.

Arthrose du genou
Genou sain (à gauche) et genou atteint d'arthrose (à droite).
Lorsque le handicap est important et que le traitement médical ou par infiltrations ne donne plus de résultats, une intervention chirurgicale peut être envisagée.

Les interventions

Plusieurs interventions sont possibles :

  • Si le ou la patiente est jeune et que le genou est désaxé en varus (jambes arquées) ou en valgus (jambes en X), une ostéotomie peut être proposée.
  • Si le ou la patiente est jeune et que l’arthrose touche la rotule uniquement, une ablation d’un fragment de rotule est possible (patellectomie verticale externe)
  • Après 60 ans, si l’arthrose touche un seul compartiment du genou, une prothèse partielle peut être proposée.
  • Si l’arthrose touche tout le genou, une prothèse totale est indiquée.
Si un patient ou une patiente a déjà été opérée par ostéotomie, prothèse partielle ou prothèse totale et que des douleurs ou une raideur persiste, un bilan par scintigraphie et prise de sang doit être effectuée pour diagnostiquer une infection.
Si une infection est prouvée, un changement de prothèse est possible, mais seulement en 2 temps : une première opération est nécessaire pour enlever la prothèse, faire des prélèvements, mettre dans le genou une prothèse en ciment aux antibiotiques (Spacer) et donner des antibiotiques en perfusion puis par la bouche. Une deuxième opération permet de remettre une prothèse

En l’absence d’infection, un changement de prothèse en une seule opération est possible.

Cas cliniques

Arthrose Interne du Genou, pincement entre le fémur et le tibia à la radio; douleurs importantes, boiterie, patiente jeune (45 ans).
  • Ostéotomie tibiale de valgisation avec plaque. 
  • La rééducation débute dès le lendemain de l’opération. 
  • L’arrêt de travail est de 6 semaines.
  • Le sport peut être repris 3 mois après la date de l’opération.
Arthrose interne du genou
Genu droit, genou gauche.

 

Sur ces radios de face, il n’y a pas de pincement donc pas d’arthrose au genou droit; il y a un pincement entre le fémur et le tibia au genou gauche.

Indication d’ostéotomie pour ré-axer le genou.
On réalise une ostéotomie tibiale car la déformation est localisée sur le tibia, avec une plaque interne.

Ostéotomie tibiale avec plaque interne
Ostéotomie tibiale avec plaque interne

Arthrose externe, patiente jeune, genou en valgus (jambes en X), patiente jeune, on propose une ostéotomie pour ré-axer le genou.

  • La déformation est localisée sur le fémur, on réalise une ostéotomie fémorale de varisation avec une lame-plaque angulée à 90°.
  • La rééducation est démarrée dès le lendemain de l’opération.
  • Récupération complète en 3 mois.

Déformation du genou en valgus (jambes en X), femme jeune (45 ans), ancienne handballeuse aux jeux de Séoul ; le fémur et le tibia sont déformés. Handicap majeur.

On réalise une double ostéotomie de varisation lors de la même opération, fémorale et tibiale, fixées avec des agrafes métalliques.

Patiente opérée à l’âge de 30 ans d’une rupture du ligament croisé antérieur. Arthrose progressive. Handicap important.

2ème opération à l’âge de 40 ans, du fait d’une arthrose interne du genou, par ostéotomie tibiale de valgisation. Excellent résultat 10 ans après

10 ans après l’ostéotomie, excellent résultat : aucune douleur, mobilités normales.

Déformation majeure du genou chez une patiente âgée de 39 ans.

Double ostéotomie de vagisation lors de la même opération, au fémur par soustraction d’un coin d’os en externe, fixée avec une lame-plaque à 95° ; au tibia par ouverture interne (avec comblement par le coin d’os prélevé au fémur) fixée par une plaque.

Aucune douleur, aucune boiterie 5 ans après l’opération de ré-axation du genou.

Arthrose externe de rotule isolée chez une patiente jeune, âgée de 45 ans.

  • Douleurs antérieures, en particulier dans les escaliers.
  • On propose une résection du centimètre externe de la rotule (patellectomie verticale externe) sous arthroscopie.
  • Rééducation dès le lendemain de l’opération.
Rotule
Après résection du centimètre externe de la rotule.

Arthrose interne isolée (pincement à la radio), Homme, 60 ans.

  • On propose une prothèse uni-compartimentale interne.
  • Rééducation immédiate, récupération 2 mois sauf complication.

Arthrose interne (pincement à la radio) associée à une nécrose du condyle fémoral interne (visible à l’IRM). Homme, 65 ans.

  • On propose une prothèse uni-compartimentale interne.
  • Rééducation immédiate, récupération 2 mois sauf complication.

Arthrose externe isolée, survenue après une fracture du plateau tibial externe opérée par plaque. Homme 55 ans; douleur, raideur, boiterie.

  • Prothèse uni-compartimentale externe (PUC Externe).
  • Rééducation immédiate, récupération 2 mois sauf complication.
Arthrose rotulienne isolée invalidante chez une patiente de 65 ans.
Prothèse fémoro-patellaire.
Radio de face : pas de pincement.
  • Mise en place d’une prothèse fémoro-patellaire.
  • Rééducation immédiate, récupération en 2 mois sauf complication.
Vue rotulienne (défilé fémoro-patellaire) : pincement entre la rotule et la trochlée fémorale.

Arthrose des trois compartiments du genou (tri-compartimentale).
Douleur + raideur + boiterie. Homme 75 ans, opéré du ligament croisé antérieur 40 ans auparavant. On propose une prothèse totale du genou. Rééducation immédiate, récupération en 4 mois sauf complication.

Radio pré-opératoire.

 

Prothèse totale du genou NexGen (société Zimmer) à glissement, cimentée au fémur, au tibia et à la rotule, plateau polyéthylène fixe, postéro-stabilisée.

Femme 60 ans, opérée il y a 30 ans d’une prothèse fémoro-patellaire.

Douleur, raideur, boiterie. Usure prothétique avec métallose. Evolution arthrosique associée avec pincement fémoro-tibial interne.

On propose une reprise chirurgicale : ablation du bouclier métallique trochléen, mise en place d’une prothèse totale du genou NexGen.

Homme 60 ans, opéré par prothèse rotulienne et prothèse uni-compartimentale interne. Toujours douloureux.

Pas d’infection.

Changement pour mettre en place une prothèse totale du genou. Aucune douleur résiduelle.

Femme de 88 ans, opérée par prothèse totale du genou NexGen à droite il y a 19 ans et à gauche il y a 18 ans.

Aucune douleur, aucune usure.

La courbe de survie de la prothèse NexGen dans les registres Australien et Anglais est de 98% à 11 ans de recul.

Homme 65 ans, Ostéotomie tibiale de valgisation il y a 15 ans.

  • Ablation de la plaque il y a 5 ans
  • Douleur et boiterie.
  • Reprise par Prothèse totale du genou postéro-stabilisée à glissement.

Quelques exemples de reprise d’Ostéotomie par prothèse totale du genou postéro-stabilisée à glissement.
L’ablation de matériel (agrafe, plaque, lame-plaque) n’est réalisée que si nécessaire.
Homme 65 ans, fracture de jambe traitée par mise en place d’un clou centro-médullaire il y a 15 ans puis fracture du plateau tibial externe traitée par plaque.
Arthrose, genou dévié de 15°, douleur + boiterie.
Reprise par Prothèse totale du genou avec tige dans le tibia et cale externe de compensation afin de reconstruire le tibia et redresser le genou.

Patient âgé de 75 ans, opéré par Prothèse uni-compartimentale interne il y a 3 ans.

Douleur et instabilité du genou du fait d’un descellement de la PUC ; reprise par Prothèse totale du genou postéro-stabilisée à glissement avec tige au tibia et reconstruction tibiale par cale interne.

Patient âgé de 80 ans ; opéré par Prothèse totale du genou il y a 5 ans. Douleur et instabilité. Déviation du genou de 13° ; pas de prothèse sur la rotule.

Pas d’infection.

Reprise par Prothèse totale du genou avec tiges fémorale et tibiale cimentées, semi-contrainte (séociété Zimmer, système LCCK), et bouton rotulien cimenté.

 

Avant / Après
Patient âgé de 78 ans, opéré en 2012 d’une prothèse totale du genou. Toujours douloureux.
Changement de prothèse avec tige au tibia : fracture du tibia. 2èmechangement de prothèse, tiges longues pour ponter la fracture, prothèse contrainte (société Zimmer, système de charnière RHK) : bon résultat.

Homme de 75 ans ; fracture du fémur il a 50 ans ; consolidation avec cal vicieux de 27°.

Artrhrose interne ; douleur + boiterie + raccourcissement de 3 centimètres.

Indication de prothèse totale du genou Postéro-stabilisée associée dans le même temps à une ostéotomie fémorale de valgisation par soustraction externe fixée par une plaque.

Femme de 91 ans ; déformation majeure des deux genoux en varus

Douleur + boiterie + Raccourcissement.

Opérée par PTG gauche puis droite à 6 mois d’intervalle avec tige au tibia et cale interne de reconstruction tibiale.

Femme de 85 ans, grosse déformation en valgus du genou gauche.

Douleur, boiterie, instabilité à la marche.

Opérée par Prothèse totale du genou avec tige au fémur et au tibia et système semi-contraint (société Zimmer, système LCCK).

Homme 60 ans, Fracture complexe des 2 plateaux tibiaux opérée par plaques il y a 3 ans. Non consolidation osseuse.

Douleur, raideur.

Reprise par prothèse totale du genou postéro-stabilisée avec tige de reconstruction tibiale et reconstruction de l’appareil extenseur.

Homme 65 ans, Fracture complexe des 2 plateaux tibiaux opérée par plaques il y a 3 ans. Non consolidation osseuse.

Déformation en varus de 17°.

Douleur, raideur.

Reprise par prothèse totale du genou postéro-stabilisée avec tige de reconstruction tibiale et reconstruction de l’appareil extenseur.

Les chirurgiens